À propos d'iMAL

Petit Historique
iMAL (interactive Media Art Laboratory), association créée en 1999 à Bruxelles, a comme objectif de stimuler le processus d'appropriation créative des Nouvelles Technologies. Fin 2007, iMAL ouvre son nouveau lieu, un Centre de Cultures et Technologie Digitales en plein centre de Bruxelles. A la croisée des innovations artistiques, scientifiques et industrielles, cet espace de 700 m2 est dédié aux nouvelles formes artistiques, pratiques culturelles émergentes et innovations industrielles qui naissent de la convergence entre informatique, télécommunications, réseaux, médias et processus de fabrication numérique.

Un nouveau centre fin 2018!
Le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et de l'Union Européenne (FEDER 2014-2020) va permettre à iMAL d’agrandir et rénover ses locaux. Les travaux commenceront mi-2017 pour se terminer fin 2018 et créer dans la zone du canal un grand centre autour des cultures numériques au service des artistes, des créateurs et des populations locales. C’est la consolidation d'iMAL comme un des centres européens en Arts, Sciences & Technologies. Un programme innovant d’activités adaptées aux populations locales de la zone Canal et conçues avec les partenaires sociaux du projet, amènera un public nouveau au centre. Pour plus d'information : http://castii.be/.

iMAL = Centre d'Art Européen +  Media Lab + Fab Lab
iMAL est l'intégration unique d'un Centre d'Art Contemporain produisant expositions, conférences, concerts. performances et d'un Media Lab permettant aux artistes de chercher, expérimenter, partager et échanger avec et sur les Nouvelles Technologies. Et depuis 2012, iMAL a ouvert son FabLab, premier atelier créatif en fabrication numérique de la Région de Bruxelles.

iMAL est devenu un lieu de rencontre européen entre les milieux artistiques, scientifiques, industriels et créatifs, idéalement situé à Bruxelles, ville internationale et multiculturelle, capitale de l'Europe.

Media Lab / Laboratoire artistique: Expérimentation, Résidence, Production
iMAL est un atelier-laboratoire proposant des résidences aux créateurs (artistes, designers, développeurs). iMAL soutient les créateurs dans leurs processus de recherche et d'expérimentation puis dans la production et diffusion de leurs projets (ex. installations "Salt Lake" de Tom Heene et Yacine Sebti, "Synapse" de Pascale Barret, “Jump!” de Yacine Sebti, "Chapter I: The Discovery" de Félix Luque). iMAL participe à des créations interdisciplinaires où les expressions numériques enrichissent danse, théatre et arts visuels.

Recherche pour les Arts, Arts&Sciences et l'innovation industrielle
Des rencontres régulières sont organisées entre professionnels créatifs, entreprises technologiques innovantes et laboratoires de recherche (voir nos rendezvous). En 2008-2009, iMAL fut le partenaire de projet de recherche VIRAGE, une initiative française rassemblant des laboratoires universitaires, des entreprises créatives et des organisations artistiques. En 2012, iMAL ouvre son FabLab renforçant son rôle d'incubateur pour des projets innovants.

Éducation: Ateliers, Séminaires
Tout en proposant des stages d'initiation (Ateliers Numériques d'Été) et des ateliers de soutien (Code, Arts & Crafts), iMAL organise des séminaires professionnels destinés aux créatifs (artistes, designers, développeurs, ...) en invitant des personnalités de renom (ex. Casey Reas, David Rokeby, Jasch, Julian Oliver).

Évènements Publics
iMAL éveille le grand public à l'usage créatif et critique des technologies de l'information en programmant des évènements publics tels que conférences, performances, expositions et festivals (ex. “F2F” - 2003, “Infiltrations Digitales” - 2004, “openLAB” - 2005, "Art+Game" - 2006, "Holy Fire" - 2008, "Playlist" - 2010 "Media Facade Festival Europe" - 2010) confrontant des artistes internationaux (ex. Jonah Brucker-Cohen, Jodi, Scott Snibbe, Toshio Iwai, Atau Tanaka, Antoine Schmitt,…) avec des artistes locaux.

Diffusion
Les œuvres produites ou co-produites par iMAL ont été montrées ou jouées dans de nombreux festivals et centres d'art, tels que Helsinki (CONTinENT, 2000; Kiasma, 2003), Madrid (VIDA, 2003), Los Angeles (AIM iV, 2003), Stuttgart (Filmwinter, 2004), Lisbon (Alkantara, Close Encounters III, 2006), Amsterdam (Victorian Circus au Brakke Grond, 2006), Basle (Viper, 2006), Montréal (Temps d’Images, 2007), Sao Paulo (File, 2007 et 2010), Ghent (Almost Cinema au Vooruit, 2007), Shanghai (eArts/Ars Electronica, 2007; Biennale de Shangai, 2010), London (Sum/Some of the PARTS, 2007), Singapore (Japan Media Arts Festival 2008), Berlin (Transmediale 2010), Linz (Ars Electronica 2010), Shanghai Art Biennale (2010).

Réseaux
iMAL développe des collaborations avec ses collègues belges (ex. réseau des laboratoires d'art www.kunstenwerkplaats.be ) et européens (ex.Laboral, Medialab-Prado, Hangar/ SP, V2, Mediamatic / NL, m-cult / FI, GMEA, Cie Incidents Mémorables, Incident, Art Sensitif / FR, FACT / UK, Ars Electronica Futurelab / AU,…). Voir notre réseau complet d'artistes et d'organisation.

Soutiens Institutionnels
En 2017, iMAL est soutenu structurellement par la Fédération Wallonie-Bruxelles (cellule Arts Numériques et Direction générale de la Culture), par le Gouvernement flamand ((Vlaamse overheid-Vlaams Brusselfonds) et par la Commission Communautaire Flamande.