CreativeFab 2015-2016

1 Septembre 2015 - 31 Mars 2016
CreativeFab 2015-2016
CreativeFab 2015-2016 - Academie de dessin et des arts visuels Molenbeek

Les participants de différentes disciplines artistiques (photo, dessin, animation, gravure, céramique, infographie et atelier pluridisciplinaire) incluaient à la fois des enseignants et des élèves de l’Académie de dessin et des arts visuels de Molenbeek, sont venues travailler au FabLab.iMAL le 1 et 2 février 2016.

J’ai dabord essayé de réaliser un bijou, une bague : un anneau et 3 cubes imbriqués l’un dans l’autre

J’ai commencé à le dessiner dans stetch up et terminé dans vectorsworks mais la réalisation avec l’imprimante 3D a échoué 

En effet, j’avais choisi d’utiliser du fil transparant mais ce fil doit être chauffé beaucoup plus fort que les autres couleurs et comme l’objet était très petit tout s’est effrondé et le résultat était nul

 

Comme il ne restait plus assez de temps pour redessiner qlq chose j’ai choisi de réaliser à une échelle 1/2 un cendrier de marque Alessi déjà dessiné en 3D auparavant.

J’ai transféré dans le logiciel d’impression cet objet en 2 parties : récipient et couvercle réalisé en noir

Un léger bogue est apparu à l’impression sur la partie bombée du récipient, très grumeleuse 

Pour le couvercle le résultat était moins probant : l’épaisseur ayant servi de base d’impression était tellement forte qu’il a fallu la poncer et les deux faces sont très grumeleuse 

During the workshop I made two pieces. In attachment you can find some pictures of them.

The first one is a trial for candle holder. 3D printing allows me to make a quick model to check how the candle holder will look like in real life. I noticed that the model was a bit too small so in the end I will have to make it again and a bit bigger. If it were the right size I could use the 3D printed model to produce a plaster mould in which I can slip cast the eventual candle holder.

The second piece I 3D printed is a little stamp I now use every week to mark the pieces I make in the atelier. It consists of an abbreviation of my name in mirror. Like this I can mark everything in a quick and efficient way.

 

I really liked the workshop. I already knew how to 3D model stuff but it is the first time I design and print something myself. A big thanks to the people of iMal for the nice experience.

Etant architecte de formation, je suis en permanence confronté avec le modèle et sa représentation, c’est-à-dire le modèle réduit / la maquette.
L’usage de l’impression 3D est idéal pour pouvoir représenter de manière assez rapide et assez précise une maquette
Le projet consistait à faire une maquette à l’échelle la plus grande possible, en l’occurrence ici 1/500e, d’un immeuble existant ainsi que l’immeuble voisin. Sur la toiture de l’immeuble est prévue une extension qui permettrait d’agrandir considérablement le dernier étage.
Cette maquette sert à visualiser
- pour les clients du projet, la volumétrie de l’extension et de pouvoir mieux s’y projeter
- pour les gens externes – copropriété ou urbanisme, d’avoir une vision synthétique sur les impacts que cette extension pourrait avoir.
A terme est prévue une impression 3D de l’ensemble de l’îlot, c’est-à-dire avec les immeubles voisins. Ceci afin de mieux se représenter le projet d’extension dans son contexte urbain.

Le second projet consiste à faire une maquette à l’échelle mais cette fois ci d’un mobilier et plus précisément d’une étagère.
Il s’agit d’une étagère murale, faite sur mesure, et demandé par le client qui souhaite optimiser l’espace situé entre deux corps de cheminées et un escalier menant au dernier étage d’une maison unifamiliale.
Le principe d’assemblage de cette étagère consiste en des assemblages à mi-bois, c’est-à-dire des entailles partielles dans chacun des éléments assemblé. La maquette reprendra ce principe de découpe et donc d’assemblage. Elle pourra donc être assemblée de la même manière que l’étagère elle-même, c’est-à-dire sans aucun clou, ni aucune vis.
Dans ce cas-ci l’outil utilisé est la découpe laser de panneaux de bois. L’échelle est de 1/10e. Chaque panneau est numéroté pour pouvoir, par après, suivre le montage de chacun des éléments.
Cette maquette sert à visualiser
- pour le client, si le mobilier est conforme à ses attentes
- pour l’entreprise, le principe des découpes et des assemblages à prévoir